Hon’ami Kōetsu : Le Léonard de Vinci Japonais

Né à Kyoto, Honami Koetsu était un artiste pluridisciplinaire :  artisan, un calligraphe, un peintre, un éditeur, un jardinier et un fabricant de masques No.

Il a laissé de nombreux chefs-d’œuvre dans toutes les disciplines artistiques. Dans le monde de la calligraphie, Honami est considéré comme l’un des trois grands calligraphes de l’ère Kanei. Il est le fondateur du style Koetsu.

La famille Honami était une famille d’entrepreneur de haut rang. Réputée pour son savoir-faire dans la fabrication de sabres depuis l’époque d’Ashikaga Takauji, ils ont servi la cour impériale ainsi que Tokugawa Ieyasu et Oda Nobunaga, leur principal patron était Maeda Toshiie.

Dès son plus jeune âge Koetsu maîtrisait les techniques de nombreux métiers, notamment le travail du bois, le travail des métaux, la laque, l’artisanat du cuir, la teinture, le tissage, la nacre, la fabrication des colliers et des gaines pour les épées.

Continuer la lecture de « Hon’ami Kōetsu : Le Léonard de Vinci Japonais »

Les origines du quartier Takagamine à Kyoto

Les origines du quartier Takagamine au nord ouest de Kyoto.

En 1615 au Japon, le calligraphe Hon’ami Kōetsu fonde un village  au nord-nord-ouest de Kyoto dans un lieu appelé Takagamine

Cet endroit lui avait été donné par Tokugawa Ieyasu et Hon’ami Kōetsu y rassemble une importante communauté artistique .

Lui et le peintre Sōtatsu réalisent des rouleaux enluminés qui comptent parmi les plus belles œuvres de la peinture japonaise.

Nous ne savons pas si l’octroi de cette terre était un don généreux, ou en réalité une forme d’exil. Quoi qu’il en soit, c’est là que Hon’ami élabore son style de peinture unique, qui préfigure l’école Rimpa.

Ce lieu de retraite s’appelle Taikyo-an, et il sert de lieu de prière et de méditation, au-delà de son rôle comme colonie d’artistes.

Un certain nombre de noms importants s’y rendent en visite, y compris l’historien Hayashi Razan. Après la mort de Kōetsu en 1637, la colonie est démantelée et la terre est rendue au shogun par Hon’ami Kōho, le petit-fils de Kōetsu.

Cet article est lié au Japonisme, à Hon’ami Kōetsu, à l’école Rimpa, au MokuHanga, à l’Ukiyo-e.

Silence de Martin Scorsese

XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme.

Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves.

Silence est inspiré du roman de l’écrivain japonais  et catholique pratiquant, Shusaku Endu, déjà adapté en 1971 par le réalisateur Masahiro Shinoda.

Le livre, son plus célèbre, est un roman historique sur la vie du missionnaire portugais Cristóvão Ferreira.

Kyoto Marathon 2017

Kyoto Marathon 2017 le dimanche 19 février de 9h à 15h

Le parcours commence par le parc sportif de Nishikyogoku et finit au niveau du sanctuaire de Heian-jingu.

Passant par sept sites du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, les coureurs peuvent profiter pleinement des attractions des paysages pittoresques de Kyoto, y compris des vues spectaculaires sur les cinq montagnes sur lesquelles on peut voir de magnifiques feux allumés pendant le festival d’été Gozan no Okuribi en Aout.

 

Shashin 写真 Photographie

La photographie a été introduite au Japon en 1848, puis rapidement devenu très populaire.

Les Japonais ont appelé la photographie Shashin写真, signifiant une reproduction de la réalité.

Les premières caméras sont arrivées au Japon par la Dutch trading post Dejima situé dans la baie de Nagasaki vers le milieu du XIXe siècle. Le médecin du poste de traite a enseignait la photographie et a écrit les premiers manuels pour les Japonais sur l’utilisation de la caméra et des techniques photographiques.

L’introduction de la photographie et des méthodes d’impression modernes au Japon dans le dix-neuvième siècle a provoqué le déclin de la popularité des estampes de woodblock ukiyo-e.

Les thèmes déjà connus à partir de gravures sur bois ont été repris en photographie et les artisans qui avaient autrefois travaillé avec les blocs d’impression en couleur ont appliqué leurs compétences dans l’ajout attentif de couleurs aux photographies sur papier albuminé.

Saint Valentin 2017

Au Japon à la Saint Valentin, le 14 février ce sont les filles qui offrent des chocolats aux garçons …………..

Cependant le 14 mars pour le White Day les garçons offrent des chocolats blanc aux filles !

La Saint-Valentin a été lancé par les fabricants de chocolats dans les années 50.

C’est une fête commerciale où les femmes offrent des chocolats aux hommes.

Elles en offrent à l’être aimé, Honmei Choco 本命チョコ?, mais aussi par courtoisie à leurs collègues de travail masculins, patron et leur famille, c’est le Giri Choco義理チョコ?.

Par la suite le 14 mars, les hommes qui ont reçu des Honmei Choco peuvent offrir aux femmes un cadeau en retour pour le White Day ホワイトデー howaito dē?.

En guise de présent, les femmes reçoivent du chocolat blanc, des bijoux ou de la lingerie de couleur blanche.

Si on ne se fait plus de cadeau (avec le temps), c’est considéré comme le signe d’un amour partagé

Les Navires Noirs

Les navires noirs ou vaisseaux noirs (黒船, kurofune) sont le nom donné aux bateaux à vapeur américains par les Japonais au XIXe siècle.

Ce nom désigne d’ordinaire la flotte du commodore américain Matthew Perry, composée de quatre canonnières (le Mississippi, le Plymouth, le Saratoga et le Susquehanna), qui accosta au port d’Uraga le 8 juillet 1853.

Cette force armée, utilisée comme menace, est l’un des facteurs déterminants ayant entraîné l’ouverture au monde du Japon grâce la signature du traité de Kanagawa.

Pourquoi Kurofune ?
La couleur noire fait allusion à la coque des navires, badigeonnée au goudron. Le nom est inscrit dans le Nippo Jisho, le premier dictionnaire occidental japonais, compilé en 1603. Cette appellation sera ensuite reprise pour
désigner la menace technologique occidentale.

La poésie
Cet épisode a traumatisé la population japonaise pour preuve ce kyōka célèbre à double sens qui décrit la surprise et la confusion engendrées par l’arrivée des bateaux mais aussi une situation politique difficile :

泰平の Taihei no
眠りを覚ます Nemuri o samasu
上喜撰 Jōkisen
たった四杯で Tatta shihai de
夜も眠れず Yoru mo nemurezu

Tiré
D’un sommeil paisible
Par le thé Jokisen
Quatre tasses suffisent
Empêchent de fermer l’œil de la nuit
où bien …
Les bateaux à vapeur
Brisent le sommeil paisible
Du pacifique
Quatre vaisseaux suffisent
Empêchent de fermer l’œil de la nuit

Mais aussi un Matsuri :
Chaque année la troisième semaine de mai à Shimoda, se déroule la « Kurofune Matsuri ». Ce festival consiste en une reconstitution historique costumée de la ville sous la période Edo, composé d’une parade, d’une mise en scène comique de la signature du traité de Kanagawa, d’une cérémonie de commémoration, de feux d´artifices et de tournois sportifs.