Tsuyu

Le Tsuyu (梅雨, ou baiu, littéralement «pluie de prunes/pruniers») est la première et principale saison des pluies qui marque l’arrivée de l’été au Japon et qui débute généralement début juin et finissant souvent mi-juillet.
Elle touche tout l’archipel à l’exception du territoire de Hokkaidō (北海道) au nord.

Elle est due aux fronts pluviaux saisonniers qui se maintiennent au-dessus du Japon entre les hautes pressions d’origine tropicale et les anticyclones sibériens. On ne parle pas de mousson au Japon.

Shibuya à Tokyo pendant le Tsuyu.
Shibuya à Tokyo pendant le Tsuyu.

Au japon, saison des pluies n’est pas synonyme de pluies torrentielles sans fin. Vous aurez plutôt droit à une humidité forte (plus de 70%) et à des pluies (sous forme d’averses) alternées avec des moments/journées d’accalmies. Chaque année le Tsuyu est plus ou moins marqué et on s’attend en général à avoir 1 jour sur 2 de mauvais temps.

Le mois de juin n’est donc pas forcement le meilleur moment pour venir au japon si vous êtes fâchés avec la pluie, mais il est à noter que en cette période les tarifs des billets d’avions sont plus avantageux.

À savoir que quand il s’agit du temps, rien n’effraie les japonais (du typhon jusqu’à la tempête de neige, on travail et on vit normalement, le mauvais temps n’étant pas une excuse, c’est tout à fait normal pour eux). Le Tsuyu est donc parfaitement intégré au pays, et ne vous empêchera pas de profiter de votre voyage au Japon si vous décidiez de venir.

Il existe d’ailleurs un magnifique film d’animation dont l’histoire ce déroule tout au long du Tsuyu à Tokyo (言の葉の庭 Kotonoha no Niwa).

Magnifique film d'animation autour du Tsuyu: Kotonoha no Niwa.
Magnifique film d’animation autour du Tsuyu: Kotonoha no Niwa.

Une petite anecdote rigolote, au Japon les jours de pluies, vous devriez voir accrochés aux fenêtres des maisons des petites poupée blanche, qui ressemble pour nous, à des fantômes. On appel ces poupée des teru teru bōzu (てるてる坊主).

Teru teru bozu

Cette petite poupée artisanale fabriquée avec du papier ou du tissu blanc combinée à une comptine traditionnelle (qui tient lieu de prière) sert à chasser la pluie. On lui demande de faire venir le beau temps le lendemain et le jour suivant. Si la poupée échoue, on la menace de lui couper la tête.

À l’origine de cette comptine il y a une légende bien sûr, celle d’un moine bouddhiste (un bonze ou bōzu en japonais) qui avait promis lors d’une longue période de pluie de faire revenir le beau temps. À la suite de son échec, il aurait été décapité.

 

Parole en japonais: (romaji)

Teru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Itsuka no yume no sora no yo ni
Haretara gin no suzu ageyo

Teru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Watashi no negai wo kiita nara
Amai o-sake wo tanto nomasho

Teru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Sore de mo kumotte naitetara
Sonata no kubi wo chon to kiru zo

Traduction :

Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Comme parfois le ciel en rêve
S’il fait beau je te donnerai un grelot d’argent

Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Si tu réalises mon rêve
Nous boirons beaucoup de saké sucré (amazake)

Teru-teru-bozu, teru bozu
Fais que demain soit une journée ensoleillée
Car s’il fait nuageux et que tu pleures
Je devrai te couper la tête

Prenez donc votre K-way et vos bottes pour venir découvrir tous les charmes que propose cette période de l’année!

Règles pour les touristes à Kyoto

Kyoto est devenu une ville très touristique du Japon dernièrement, en cause, son coté traditionnelle et sa praticité. Dans cette seule et même ville se trouve un grand nombre de temple célèbre, et propose beaucoup d’activités traditionnelles que l’on ne trouve pas forcément ailleurs (comme profiter d’un spectacle de Maiko par exemple).

Kyoto étant connue à l’internationale, cela attire un grand nombres de personnes. Malheureusement les touristes étrangés ne sachant pas se tenir lors de leur voyage au pays du soleil levant, la ville de Kyoto s’est vu obligé de déployer une campagne publicitaire, afin de transmettre aux touristes les bonnes manières et le savoir vivre:

Affiche des règles à respecter à Kyoto.
Affiche des règles à respecter à Kyoto.

– Vous devez fumer dans les aires réserves à cette effet. Il est interdis de fumer sur la voie publique. Attention car vous pourrez recevoir une amende. Il est à noter l’on peut cependant fumer dans les restaurants au japon, coté fumeurs.

– Voir des Geisha et des Maiko est un spectacle rare aujourd’hui, (la plupart du temps celle que vous croiserez dans la rue durant vos visites ne seront pas des Geisha mais de simples touristes qui jouent le jeu). Si vous avez la chance cependant d’en croiser une vraie ; vous pouvez la prendre en photo MAIS il est interdis de la toucher ou de bloquer son passage (pour prendre une photo avec elle). La raison est simple : elle quitte son Okiya (置屋, maison de geisha) pour rejoindre son client, elles sont donc pressées et elles ne peuvent pas s’arrêter pour vous.

Continuer la lecture de « Règles pour les touristes à Kyoto »

Location de Kimono

Si vous venez visiter Kyoto, vous allez surement remarquer qu’il y a beaucoup de personnes qui portent le Kimono (着物). Revêtir l’habit traditionnel est une des activités les plus populaires chez les touristes de l’ancienne capitale.

location de kimono a kyoto

Kyoto est la meilleure ville pour la location de Kimono car elle regorge de beaux temples et sanctuaires. Et s’essayer au port du Kimono lors de vos visites permet de sentir l’atmosphère traditionnelle qui émane de la ville.

Pour ce faire, il y a un nombre important de boutiques qui proposent des Kimono pour femmes et hommes en location dans les quatiers touristiques tel que Gion.

En été, du mois de juin au mois d’août, le Yukata (浴衣 Kimono estival beaucoup plus léger) est également disponible. Et à Kyoto, son port donne droit à des réductions grâce au Kimono.

Grand choix de Kimono.
Grand choix de Kimono.

Mais quels sont les critères à prendre en compte pour choisir sa boutique de location de Kimono?

– Si vous ne maîtrisez pas le japonais, privilégiez les boutiques dont le personnel parle l’anglais.

Les prix sont variables et cela va dépendre de la boutique que vous choisissez, ainsi que de la formule que vous prenez. Les prix vont de 2500 à 15000 Yens environs en fonction des prestations et de la qualité des Kimono.

Une professionnelle vous prépare.
Une professionnelle vous prépare.

Certaines boutiques proposent des options et prestations supplémentaires. Elles peuvent enrichir votre expérience, comme des photos en studios par exemple. D’autres vous donne la possibilité de rendre le Kimono le lendemain, ou mieux encore de le laisser à l’accueil de votre hôtel, la boutique se chargera alors de venir le chercher.

Continuer la lecture de « Location de Kimono »

Kennin-ji

kenninji

Le Kennin-ji (建仁寺) est situé dans l’arrondissement de Higashiyama-ku à Kyoto, au Japon, dans le quartier touristique de Gion. Il fut nommé Gozan (五山, l’un des cinq grands temples de Kyōto) en 1334. Il contrôle actuellement presque 70 temples annexes.

L’ensemble des bâtiments date du XVIIIe siècle à l’exception de la chūmon (中門, porte centrale) qui date de la création du temple et la pagode à cinq étages, Yasaka-tō (八坂塔), érigée en 1440 et restaurée en 1618. Le temple contient également 3 jardins zen.

En 1202, le temple Kennin-ji fut fondé par le moine Eisai (栄西) à la demande de Minamoto no Yoriie (源頼家). C’est le plus vieux temple zen de Kyoto, les bâtiments sont magnifiques et s’ouvrent sur un jardins sec, un jardin de thé et un jardin de mousse et de roches.

Le jardin Daiôen (大雄苑) est constitué par de la mousse verte et des grandes pierres sur du sable blanc, un très beau jardin Zen.

Le jardin Chôontei (潮音庭) est une cour carré offrant une particularité rare de pouvoir être admirer et être aussi belle de tous les côtés.

Le jardin ○△□no niwa (○△□乃庭) représente six pensées principales du bouddhisme ésotérique (密教). Le ○ signifie l’eau, △ signifie le feu et □ signifie la terre. L’aspect principal de l’univers est d’être constitué par des formes simples.

jardin zen kennin ji

jardin zen kenninji

L’expression « Cinq grands temples » (五山, Gozan) se réfère à dix temples bouddhistes japonais de la branche Zen et de l’école Rinzai (il y a trois écoles du bouddhisme Zen: Rinzai, Sōtō et Ōbaku).

Continuer la lecture de « Kennin-ji »

Festival Aoi

aoi matsuri

Le 15 mai de chaque année à lieu le Festival Aoi (葵祭り Aoi Matsuri) à Kyoto. Originaire du 6ième siècles, il a été créé par l’empereur Kinmei (欽明天皇, Kinmei Tennō, 509-571) le vingt-neuvième empereur du Japon.

En l’an 567, le pays souffrant de fortes tempêtes de vents et de pluie, la moisson devient mauvaise. Le peuple inquiet demande à l’empereur de consulter un Oracle-Devin (personnes très respect en ce temps là).

L’oracle explique à l’empereur que les dieux sont en colère et que pour les apaiser, il se doit d’organiser des festivités et d’effectuer un rituel. Un cheval portant un ornement de clochettes, et un homme portant un masque de lion devront tous les deux courir extrêmement vite jusqu’à ce que le vent et la pluie s’arrêtent, permettant ainsi à la moisson de redevenir bonne.

Début de la Procession au Palais impérial
Début de la Procession au Palais impérial

Cette tradition se perpétue encore aujourd’hui  pour le bien de l’agriculture, bien que le festival quand à lui est grandement évolué. Le Festival Aoi ce trouve être l’un des trois plus importants Matsuri de Kyoto avec le Jidai Matsuri (時代祭, Festival des Âges) et le Gion Matsuri (祇園祭).

Une parade de femmes et d’hommes en costumes traditionnels de l’ère Heian (794-1185) défilent dans les rues de Kyoto et montent sur des chariots ornés.

Continuer la lecture de « Festival Aoi »

Tatami 畳

Le tatami 畳 est le tapis de paille traditionnel du Japon. Il est composé d’une natte fixée sur un socle de paille compressée d’environ 90 cm sur 180 et pesant 30 kg. 畳 littéralement « rempli » ou « tassé ».

tatami-1

On y pratique les arts martiaux comme Judo (柔道) et de nombreuses maisons japonaises possèdent une ou plusieurs pièces de style traditionnel avec des tatamis.

Leur nombre permet de se faire une idée précise de l’espace de la pièce : le tatami est considéré comme unité de mesure pour la surface d’une pièce et on parle souvent d’une pièce de six tatami ou de quatre tatami et demi (en japonais, le premier se dit rokujo 六畳 et le dernier yojo-han 四畳半, environ 7 mètres carrés). Ce sont les dimensions ordinaires de pièce de maison japonaise.

tatami-room

Les tatami absorbent l’humidité de l’air en été et au contraire gardent la chaleur en hiver. Au Japon on doit se déchausser avant d’entrer dans la maison ou de marcher sur le tatami afin de ne pas apporter la saleté de la rue.

En effet, on s’y assoit directement et on peut aussi y dormir en installant un matelas léger (le futon 布団) au moment de se coucher, puis on le range le matin dans un placard.

Une pièce de tatami peut ainsi avoir plusieurs fonctions : on peut y travailler, manger, se divertir et elle peut servir de chambre à coucher. Le tatami permet de vivre simplement dans un espace limité. On appréciera leur souplesse au pied et leur odeur de paille lorsqu’ils sont neufs.

La disposition des tatamis suit certaines regles :

Shūgijiki disposés dans les deux sens et Fushūgijiki disposés en sens unique.

tatami-disposition