Le Kinkakuji

 

Le Kinkakuji, traduit en français « Pavillon d’or »,  est sans doute le monument le plus célèbre du Japon et aussi classé au patrimoine mondial de l’humanité. Construit par le shogun Ashikaga Yoshimitsu en 1397, il est très connu pour son paysage plein de luminosité. Cependant, il y a une anecdote cachée dans ce temple.

Au XIVème siècle, Yoshimitsu envisageait de recommencer l’import-export avec la Chine qui était interrompu pendant longtemps. La Chine étant le plus grand pays d’Asie, il pensait qu’il devait construire un bâtiment pour montrer son prestige, sinon il ne pourrait pas rétablir des relations égales. Donc il avait besoin de créer un pavillon très impressionnant et c’était à peu près 100 ans avant la découverte du continent américain par Christophe Colomb.

Le pavillon a fasciné des invités tels que l’Empereur d’alors ainsi que de grandes personnalités chinoises. Sur le toit du pavillon, il y a une statue de phénix qui symbolise la prospérité de Yoshimitsu. Le phénix est un oiseau mythologique qui peut renaître plusieurs fois de ses cendres. Le paysage du temple est tellement magnifique que l’on reçoit une impression comme un véritable paradis. Continuer la lecture de « Le Kinkakuji »

Boulangerie : Clos des Mouches

La photo du jour : Clos des Mouches, boulangerie depuis 1997, Kyoto, Japon.

Le Ginkakuji

 

Le mot « gin » veut dire « argent » et le « kaku », « pavillon ». Le Ginkakuji est donc souvent traduit en français le « Pavillon d’argent ». Cependant ce n’est pas exact. La bonne traduction est le « Pavillon dans le jardin d’argent ». Construit à la fin du XVème siècle par le shogun Ashikaga Yoshimasa, le 8ème shogun du clan d’Ashikaga, ce temple zen est le fruit de la beauté fugace.

Yoshimasa aimait l’art dans la solitude. En effet, il a succédé au titre du shogun quand il avait 10 ans. Le XVème siècle, c’est la période qui était marquée par des guerres civiles et la famine qui frappait tout le pays. Donc il a passé son adolescence dans une époque ténèbre et sans aucun doute cette situation a influencé son caractère.

À propos, quand on dit le mot « guerre » parmi les Kyotoïtes, cela ne veut pas dire forcément la Seconde Guerre mondiale mais la Guerre  d’Onin (応仁の乱) entre 1467 et 1477. Elle a tiré son origine d’un conflit de succession du chef de la famille Ashikaga : le fils et le frère cadet de Yoshimasa étaient rivales. La guerre a continué pendant 10 ans et la ville de Kyoto fut réduite en cendre. Yoshimasa était responsable de la guerre et il a pris sa retraite à l’âge de 37 ans. Continuer la lecture de « Le Ginkakuji »

Les Pruniers sont en fleurs à Kyoto

Aujourd’hui dans le parc du Palais Imperial à Kyoto les Pruniers sont en fleurs….. à nous le printemps!

Umé 梅
L’abricotier du Japon, mume, ume ou umé (Prunus mume) est un arbre fruitier rustique aux feuilles caduques rattaché à la vaste famille des Rosaceae qui peut être considéré comme intermédiaire entre le prunier et l’abricotier. Ce dernier est originaire de Chine et fut importé plus tard au Japon et en Corée. Il est beaucoup plus proche de la famille des abricotiers que des pruniers.

Au Japon, il existe une forme de hanami (littéralement « regarder les fleurs ») concernant l’ume, précédent celui des cerisiers du Japon. Les pruniers fleurissent avant les cerisiers qui sont prévus pour fin mars, en avance semble t’il cette année….

Visiter un Temple Zen

Dans les temples zen, on pratique le « Zazen », ça veut dire la méditation en position assise avec les jambes croisées et le dos droit. C’est un moyen pour atteindre l’illumination.

Mais dans l’école Zen, il y a une chose encore plus importante que la pratique du Zazen.

Pouvez vous imaginer ce que c’est ?

C’est le nettoyage ! En effet, avant de commencer toute méditation, il faut d’abord rendre propre l’espace autour de soi. Nettoyer permet de garder le cœur propre, ce qui est très important dans le bouddhisme Zen. Nettoyer son environnement signifie « travailler », ce qui correspond au « mouvement », alors que la méditation équivaut à la « tranquillité ». L’équilibre entre le mouvement et l’immobilité est la quintessence du Zen.

La pratique de la méditation ne suffit pas à atteindre l’illumination. Donc, n’oubliez pas de bien nettoyer votre maison avant de venir au Japon !

À Kyoto, on vous recommande de visiter les temples Zen tels que le Tenryuji, le Nanzenji, le Kenninji et le Tofukuji. Continuer la lecture de « Visiter un Temple Zen »

Le Kodama!

Mais qu’est ce que c’ est que ce truck? Un nouveau sirop pour la toux au Japon ?
 
Et bien non ! c’est tout simplement un moyen d’aller en train de Kyoto à Tokyo et vices versa pour seulement 9800 ¥

Et oui mesdames et messieurs, c’ est absolument incroyable, mais il existe un moyen de prendre le Shinkensen pour allez à Tokyo pour moins de 13 700 Yens….
 
Bien sur les mauvaises langues vont me dire « mais on peut allez à Tokyo en bus pour 4000¥ … en voyageant de nuit pendant 7 heures.. »
Et bien moi je répond que l’on peut même y allez en stop pour 700 ¥… nous avons des témoignages…. (J’en parlerai une autre fois). Mais je vous avoue être moyennement motivé par ces deux options….
 
Bref revenons à nos moutons, comment faut il faire et quelles en sont les conditions ?
 
En faites le Kodama c’est le Shinkensen qui c’est transformé en Shinkensein Local, ce qui se traduit par 15 stops sur toute la durée du trajet de 3h30 au lieu de 2h30.
 
Ensuite on ne peut pas modifier le ticket et il n’est pas remboursable, de plus il y a très peu de place par Kodama à ce tarif et comme un bonheur n’arrivant jamais seul on ne peut l’acheter que dans les grosses gares principales chez JR Tours qui est l’agence de voyage de JR….. Une économie de 6500 ¥ tout de même pour un aller retour…. Si vous êtes deux….. 13000 ¥ etc….  

Ah si, j’allais oublier le plus important ! vous aurez même un ticket en plus qui vous donne droit à une boisson gratuite offerte par JR, à demander aux (toujours) ravissantes demoiselles qui passent avec leur chariot de boisson dans le train…. Alors ! Elle est pas belle la vie ?

Commencer son voyage

Dès l’arrivée à Kyoto, vous serez sûrement étonné par le bâtiment moderne de la gare. Il fut construit en 1997, c’est la 4ème génération de ce bâtiment (au Japon, il est courant de définir l’âge d’un bâtiment en terme de génération. En effet, lorsqu’un bâtiment est reconstruit totalement, on peut parler de nouvelle génération). Pour commencer le voyage, prenez le taxi, le bus ou le métro à la station de Kyoto.

Vous souhaitez vous rendre au marché ?

Pourquoi ne pas rejoindre celui de Nishiki, qui offre le meilleur choix des produits locaux et ingrédients de la cuisine de Kyoto ?

Il est très populaire non seulement auprès des cuisiniers de bons restaurants mais aussi des touristes étrangers.

N’oubliez pas de faire une promenade près du marché. Vous pourrez découvrir des maisons traditionnelles de Kyoto que l’on appelle « Machiya ».

Certains habitants de Kyoto y vivent quotidiennement et tiennent leur magasin dans leur Machiya. La maison typique de Kyoto est longue et étroite, parce qu’autrefois, on fixait la taxe selon la largeur des façades et c’est pour sa forme rectangulaire qu’on la surnomme « Lit d’Anguille ».

Vous observerez un petit rideau à l’entrée des Machiya. Il s’appelle « Noren » et indique le nom du magasin. C’est une enseigne importante pour la Machiya puisque sa façade est étroite.

Amusez-vous ! Repérez les restaurants et les boutiques qui ont conservé leur aspect de Machiya.

Kyoto en quelques mots…

Kyoto est l’ancienne capitale millénaire située au centre de la partie ouest du Japon. Elle se situe à 500 kilomètres de Tokyo, qui seront parcourus en moins de deux heures et demie si vous empruntez le célèbre Shinkansen, le TGV Japonais.

Les rues de Kyoto se croisent en angle droit comme un échiquier géant, ce qui les rend très faciles à parcourir. Elles furent aménagées sur le modèle de la ville chinoise, Chang’an.

La ville de Kyoto est placée dans un bassin étroit, qui mesure 40 kilomètres du nord au sud et 20 kilomètres d’ouest en est. Entourée par les montagnes, il y fait chaud et humide en été et froid en hiver.

La nature est prédominante à Kyoto, on peut découvrir à quel point la culture et les monuments historiques coexistent avec les éléments naturels tels que : les montagnes, la forêt, la rivière et sont rythmés par le passage des quatre saisons.

Kyoto est la septième plus grande ville du Japon : 1er Tokyo, 2ème Yokohama, 3ème Osaka, 4ème Nagoya, 5ème Sapporo, 6ème Kobe, 7ème Kyoto, 8ème Fukuoka, 9ème Kawasaki, 10ème Hiroshima. Continuer la lecture de « Kyoto en quelques mots… »